CIL - Comparaisons interlaboratoires INERIS

LES PROGRAMMES 2016

Mars 2016 : Comparaisons interlaboratoires analytiques "Mesurages des émissions de sources fixes"

Les comparaisons interlaboratoires sont organisées à la demande du Ministère chargé de l'Environnement, à l'attention des organismes agréés pour les analyses des supports utilisés lors des contrôles réglementaires des rejets atmosphériques des ICPE. Depuis 2011, l'INERIS a étendu la participation aux CIL à tout laboratoire souhaitant y prendre part.

Les CIL porteront en 2016 (sous réserve d'un nombre suffisant de participants inscrits) sur :

- HCl, HF, SO2, NH3, Métaux lourds, Mercure et HAP.

Juin-Juillet 2016 : Comparaisons interlaboratoires "Mesurages des 'émissions de sources fixes' sur le banc d'essais" 

Les comparaisons interlaboratoires organisées à la demande du Ministère chargé de l'Environnement, à l'attention des organismes agréés ou souhaitant obtenir un agrément pour les contrôles des émissions atmosphériques des installations classées (ICPE), se dérouleront sur le banc d'essais de l'INERIS. Il est également possible à des laboratoires européens non agréés de participer aux CIL.

Elles portent en 2016 sur le mesurage de concentration en masse de poussières selon la norme NF EN 13284-1.

Les laboratoires doivent mettre en œuvre, deux lignes de prélèvement avec filtration « hors conduit » indépendantes afin d'évaluer les variances de répétabilité, interlaboratoires et de reproductibilité à différents niveaux de concentration. Les prélèvements seront répartis sur deux journées.

Septembre 2016 : validation du nouveau projet de norme "Indice Hydrocarbure Volatil"

Depuis la parution en 2000 de la norme NF EN ISO 9377-2, deux méthodes destinées à l'analyse des hydrocarbures ont coexisté : la NF EN ISO 9377-2, basée sur l'analyse par chromatographie en phase gazeuse, et XPT 90-114, basée sur l'analyse infrarouge après extraction au CCl4. La ratification par la France du protocole du Kyoto a conduit au bannissement du CCl4 à des fins d'analyse des eaux, et à l'abrogation en 2005 de la norme CCl4. Néanmoins, la continuité des données de surveillance n'est pas assurée car les deux méthodes ne sont pas équivalentes, ne s'adressant pas aux mêmes espèces chimiques.

Depuis 2006, un groupe de travail à l'AFNOR, animé par l'INERIS, travaille sur la continuité des informations recueillies dans le cadre des différents programmes de surveillance du milieu aquatique. Il a proposé, à titre transitoire, une solution de substitution par l'utilisation de la norme NF EN ISO 9377-2 pour la détermination de l'indice hydrocarbure dans les eaux et l'utilisation de la norme NF ISO 11423-1 complémentaire pour l'analyse des hydrocarbures aromatiques monocycliques non pris en compte dans la norme NF EN ISO 9377-2. Néanmoins, afin couvrir également les alcanes légers, le groupe de travail a mis au point le projet de norme XPT 90-124, qui prend en compte les hydrocarbures dont le squelette comporte 6 à 10 carbones.

Une comparaison interlaboratoires sur l'« Indice Hydrocarbure Volatil » IHV est proposée afin de valider le nouveau projet de norme Pr NF T90-124 « Qualité de l'eau : Détermination de l'indice hydrocarbure volatil - Méthode par chromatographie en phase gazeuse de l'espace de tête statique ». Ce projet prend en compte la somme des concentrations des composés présents dans l'espace de tête statique donnant une réponse en chromatographie phase gazeuse équipée d'une détection à ionisation de flamme (GC/FID), dans des conditions expérimentales permettant d'obtenir un ratio C5/C123-TMB compris entre 0,7 et 1,3, et dont les temps de rétention sont compris entre ceux du n-pentane et du 1,2,3-triméthylbenzène.

Ce projet de norme diffère de la version précédente de la norme XPT 90-124 de décembre 2009 sur le composé de bornage supérieur : le n-décane a été remplacé par le 1,2,3-triméthylbenzène. En effet, la version précédente prenait en compte la somme des concentrations des composés présents dans l'espace de tête statique donnant une réponse en chromatographie phase gazeuse équipée d'une détection à ionisation de flamme (GC/FID), dans des conditions expérimentales permettant d'obtenir un ratio C5/C11 compris entre 0,7 et 1,3, et dont les temps de rétention sont compris entre ceux du n-pentane et du n-undécane.

L'Indice Hydrocarbures Volatils représente la somme des concentrations des composés présents dans l'espace de tête statique et dont les temps de rétention sont compris entre ceux du n-pentane et du 1,2,3-triméthylbenzène

Les matrices testées dans cette CIL seront :
  - une eau de distribution,
  - 2 eaux naturelles
  - 2 eaux résiduaires

L'exploitation des résultats pour toutes les matrices sera conduite de la façon suivante :
-   Les valeurs assignées seront la moyenne robuste et l'écart type robuste de l'ensemble des résultats des participants par application de l'algorithme A de la norme NF ISO 13528
-   La performance sera fournie au travers du score z.

Octobre 2016 : Comparaisons interlaboratoires Air Intérieur : Benzène et Formaldéhyde

La loi portant l'engagement national pour l'environnement a rendu obligatoire la surveillance de la qualité de l'air intérieur dans certains établissements recevant un public sensible (articles L. 221-8 et R. 221-30 et suivants du code de l'environnement). Les établissements concernés sont notamment ceux accueillant des enfants :

- les établissements d'accueil collectif d'enfants de moins de 6 ans (crèches, haltes-garderies...) ;

- les centres de loisirs ;

- les établissements d'enseignement ou de formation professionnelle du premier et du second degré (écoles maternelles, élémentaires, collèges, lycées...).

Le dispositif réglementaire encadrant la surveillance de la qualité de l'air intérieur dans ces établissements, révisé en 2015, comporte :

- une évaluation obligatoire des moyens d'aération qui peut être effectuée par les services techniques de l'établissement ;

- la mise en œuvre, au choix :

- d'un programme d'actions de prévention de la qualité de l'air intérieur, conformément au Guide Pratique pour une meilleure qualité de l'air dans les lieux accueillant des enfants ;

- des campagnes de mesures de polluants (formaldéhyde, benzène, CO2 pour évaluer le confinement et éventuellement le perchloréthylène pour les établissements contigus à un pressing) par des organismes accrédités.

Dans ce contexte, l'INERIS a été mandaté depuis 2012 par le Ministère en charge de l'Environnement pour organiser des exercices de comparaison interlaboratoire (CIL) en conformité avec les exigences de la norme NF EN ISO 17043. Ces CIL portent sur la mesure du formaldéhyde et du benzène par tube passif dans une gamme de travail située autour des valeurs-guides d'air intérieur définies par le Ministère en charge de l'environnement.

L'INERIS organisera en octobre 2016 le cinquième exercice de comparaison interlaboratoire en conformité avec les exigences de la norme NF EN ISO 17043 sur la mesure du formaldéhyde et du benzène par tube passif dans une gamme de travail de l'ordre de 30 et 2 µg/m3 respectivement.

Les matériaux d'essai seront préparés par exposition à des atmosphères de formaldéhyde et de benzène dans la chambre d'exposition de l'INERIS prévue à cet effet. Celle-ci permet de simuler des atmosphères de polluants d'intérêt dans des conditions environnementales contrôlées afin de s'affranchir des variabilités climatiques et des interférents chimiques.

Les paramètres tels la concentration en polluants, la température, l'humidité relative et la vitesse de vent sont régulés et font l'objet d'un suivi en continu.

Une analyse statistique robuste des données des participants aux CIL sera effectuée conformément aux exigences de la norme NF ISO 13528.

En mai 2016 un appel à candidature général sera fait auprès de tous les laboratoires français identifiés dans les bases des données. Le formulaire d'inscription sera mis en ligne au début du mois de juin 2016. Les laboratoires intéressés peuvent envoyer un mail à stephane.verlhac@ineris.fr afin de manifester leur intérêt à participer à cette CIL. Cependant seule l'inscription via le formulaire d'inscription fera foi.