CIL - Comparaisons interlaboratoires INERIS

LES PROGRAMMES 2012

Mai-Juin 2012 : Comparaisons interlaboratoires "Mesurages des 'émissions de sources fixes' sur le banc d'essais" 

Les comparaisons interlaboratoires organisées à la demande du Ministère chargé de l'Environnement, à l'attention des organismes agréés ou souhaitant obtenir un agrément pour les contrôles des émissions atmosphériques des installations classées (ICPE), se dérouleront sur le banc d'essais de l'INERIS. Il est également possible à des laboratoires européens non agréés de participer aux CIL.

Elles portent en 2012 sur les méthodes manuelles relatives aux mesurages de HCl selon la norme NF EN 1911, de SO2 selon la norme NF EN 14791, de NH3 selon la norme NF X 43-303 et de la vapeur d'eau selon la norme NF EN 14790. Les laboratoires doivent mettre en œuvre, pour chaque composé, deux lignes de prélèvement indépendantes afin d'évaluer les variances de répétabilité, interlaboratoires et de reproductibilité à différents niveaux de concentration. Les prélèvements sont répartis sur deux journées.

Septembre-octobre 2012 : CIL EAU OTC-DCE Compatible

L'état des lieux réalisé en 2009 sur l'état chimique des masses d'eau pour les 41 substances de la Directive Cadre Eau, les enquêtes réalisées auprès des différents prestataires des agences de l'eau et les difficultés observées dans les laboratoires lors de la précédente comparaison interlaboratoire sur les organoétains, conduisent l'INERIS à organiser une nouvelle comparaison interlaboratoire sur cette famille. Cette CIL intégrera les préconisations émises lors des journées d'information organisées par l'INERIS en 2010 et 2011.

Les organoétains présentés seront : monobutyl-étain cation, monooctyl-étain cation, dibutyl-étain cation, dioctyl-étain cation, tributyl-étain cation, tricyclohexyl-étain cation, triphényl-étain cation, tétrabutyl-étain cation.
Il sera joint à cette CIL :
un point de contrôle,
un blanc afin de vérifier l'absence de contaminations au cours du processus analytique,
deux eaux naturelles dont les concentrations seront de l'ordre des teneurs retrouvées dans le milieu aquatique (NQE).

L'exploitation des résultats sera conduite de la façon suivante :
- Eaux naturelles, point de contrôle : deux approches seront présentées :
Approche 1 : la valeur assignée sera la valeur consensuelle (moyenne robuste) issue de l'ensemble des laboratoires
Approche 2 : la valeur assignée prise sera la valeur de référence obtenue par méthode primaire (valeur fournie par le LNE). Cette seconde approche ne sera mise en œuvre que pour certains OTC

Septembre-octobre 2012 : CIL Air ambiant HAP

Depuis 2008 la surveillance des HAP en France et en Europe est obligatoire (directive 2004/107/CE).
L'article 9 de l'arrêté du 21 octobre 2010 relatif aux modalités de surveillance de la qualité de l'air et à l'information du public impose «la participation aux essais d'inter comparaisons destinées aux laboratoires réalisant les analyses chimiques pour le compte des organismes agréés de surveillance de la qualité de l'air».

Des mesures fixes avec une incertitude inférieur à 50 % doivent être mise en place dans les zones et/ou les agglomérations dans lesquelles les niveaux de concentrations de ce composé (en moyenne annuelle sur les PM10) sont comprises entre 0,4 ng/m3 et 0,6 ng/m3, ainsi que dans les zones et/ou les agglomérations dans lesquelles les niveaux de concentration du B[a]P sont supérieures à 0,6 ng/m3, ou dépassent la valeur cible de 1 ng/m3. D'autres HAP sont également à surveiller, mais sur un nombre limité de sites de mesure (Cf. Annexe 1).

Afin de connaître les niveaux de concentration du B[a]P sur tout le territoire, les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA) ont réalisé (ou sont en train de réaliser) une évaluation préliminaire sur toutes les zones et/ou agglomérations définies dans leur territoire d'action.

Que ce soit pour la réalisation de l'évaluation préliminaire ou pour la surveillance proprement dite de ces composés en France, les AASQA doivent travailler avec des laboratoires d'analyse afin d'extraire et d'analyser les filtres prélevés sur le terrain.

De ce fait, un nouvel exercice de comparaison inter laboratoires associés aux AASQA, ainsi que des futurs laboratoires qui seront amenés à réaliser les analyses de HAP pour de nouvelles AASQA, est organisé tous les deux ans par le Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l'Air (LCSQA)."

Octobre 2012 : Comparaisons interlaboratoires analytiques "Mesurages des émissions de sources fixes"

Les comparaisons interlaboratoires sont organisées à la demande du Ministère chargé de l'Environnement, à l'attention des organismes agréés pour les analyses des supports utilisés lors des contrôles réglementaires des rejets atmosphériques des ICPE. Depuis 2011, l'INERIS a étendu la participation aux CIL à tout laboratoire souhaitant y prendre part.
Les CIL porteront en 2012 (sous réserve d'un nombre suffisant de participants inscrits) sur :

Novembre-décembre 2012 : CIL Air intérieur - benzène et formaldéhyde

Le décret no 2011-1728 du 2 décembre 2011 relatif à la surveillance de la qualité de l'air intérieur dans certains établissements recevant du public, définit les établissements dans lesquels la surveillance périodique de la qualité de l'air intérieur, introduite par la loi n°2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l'environnement, est obligatoire et à la charge des propriétaires ou des exploitants des bâtiments.
Les diagnostics des bâtiments, les prélèvements et les analyses seront réalisés par des organismes accrédités. Cette surveillance périodique sera progressivement mise en place à partir du 1er janvier 2015 et concerne la mesure de deux composés, le benzène et le formaldéhyde.

Dans ce contexte, l'INERIS se propose d'organiser des exercices de comparaison interlaboratoire en conformité avec les exigences de la norme NF EN ISO 17043 sur la mesure du formaldéhyde et du benzène par tube passif dans une gamme de travail de l'ordre de 30 et 5 µg/m3 respectivement.

Les matériaux d'essai seront préparés par exposition à des atmosphères de formaldéhyde et de benzène dans la chambre d'exposition de l'INERIS prévue à cet effet.

Cylindre en pyrex de 150 L, la chambre d'exposition dynamique des COV permet de simuler des atmosphères de polluants d'intérêt dans des conditions environnementales maitrisées afin de s'affranchir des variabilités climatiques et météorologiques et des interférents chimiques et de recréer et maîtriser les conditions environnementales afin d'en évaluer l'influence sur les moyens métrologiques testés.

Les paramètres tels la concentration en polluants, la température, l'humidité relative et la vitesse de vent sont maitrisés et font l'objet d'un suivi en continu.

Une analyse statistique robuste des données des participants aux CIL sera effectuée conformément aux exigences de la norme NF ISO 13528.

Les premiers essais sont prévus pour le mois de novembre 2012. Le programme annuel ainsi que les formulaires d'inscription seront mis en ligne au début du mois d'octobre.