CIL - Comparaisons interlaboratoires INERIS

ACCUEIL CIL EAU

FLASH INFO

-->
Février 2018 : CIL Alkylphénols-Bisphénols 2018
- Programme à télécharger.
- Formulaire d'inscription à télécharger.
- Formulaire de consignes à télécharger.
- Accusé de réception à télécharger.

SAISIE DES RÉSULTATS

ACCÉS RÉSERVÉ aux laboratoires inscrits à une Comparaison Interlaboratoire.


 Demande d'inscription
ACCÉDER
Identifiant :
Mot de passe :
CIL à laquelle vous participez :
Il vous reste 3 tentative(s) d'accès
Déjà inscrit : Mot de passe oublié ?

CONTEXTE

Depuis plus de 20 ans, l'INERIS, organise des comparaisons interlaboratoires sur la matrice " eau ". La participation à ces comparaisons permet de situer les performances de chaque laboratoire par rapport à celles de la profession traitant d'un type d'échantillon analogue. Elle s'inscrit donc naturellement dans une démarche d'amélioration de la qualité.

L'analyse des résultats issus de ces comparaisons interlaboratoires a montré que la qualité des mesures ne permettait pas d'atteindre, notamment pour les micropolluants organiques, des niveaux de reproductibilité acceptables indispensables pour une bonne comparabilité des données d'analyses environnementales.

C'est pourquoi, l'INERIS s'est retiré depuis 2003 de l'organisation des comparaisons interlaboratoires réglementaires, c'est à dire nécessaire aux laboratoires désireux d'être agréés par le Ministère de l'Ecologie du Développement durable, des Transports et du Logement, afin d'orienter son activité " comparaisons interlaboratoires " vers les substances de la Directive Cadre Eau [directive 2000/60/CE du 23 octobre 2000], substances identifiées problématiques ou jamais testées.

Plusieurs comparaisons interlaboratoires portant sur des familles de substances prioritaires ont déjà été organisées sur 2003 et 2004. [cf. La directive cadre sur l'eau et l' INERIS].

BILAN FIN 2004

Une note de synthèse " Comparabilité des données : sur la bonne voie… " réalisée à partir des comparaisons interlaboratoires (CIL) a mis en évidence une grande dispersion dans les valeurs rendues quelle que soit la matrice testée.

Face à ce constat, l'année 2005 a été dédiée à la réalisation d'une étape de diagnostic : étape indispensable pour recenser les pratiques en terme de contrôle qualité mis en place dans chaque laboratoire et d'identifier les sources de variabilité susceptibles d'expliquer la dispersion observée dans les valeurs de mesures et pour lesquelles les informations collectées par le biais des CIL étaient insuffisantes.

Des mesures d'améliorations ont pu être définies. Elles sont demandées dans les nouvelles CIL qu'organise l'INERIS.

Depuis 2011, l'INERIS est accrédité par le COFRAC pour l'organisation de comparaisons interlaboratoires d'analyses physico-chimiques dans les eaux douces: accréditation n°1-2291 - portée disponible sur www.cofrac.fr.

OBJECTIFS

Les comparaisons interlaboratoires organisés par INERIS, sont ouvertes à tout laboratoire ou organisme français ou européen réalisant des mesures dans le domaine de l'eau.

    Ces comparaisons sont destinées à :

  • Obtenir une comparabilité satisfaisante des résultats issus des différents laboratoires chargés de la surveillance de la pollution du milieu aquatique.
  • Améliorer la qualité des analyses en particulier pour les substances organiques de la directive cadre eau.
    Mais ils peuvent également être destinés à :

  • Valider des projets de normes. Ces essais de validation concernent essentiellement les substances ayant une incidence directe sur la réglementation française (IHV) ou sur le milieu aquatique.
  • Mobiliser des laboratoires sur de nouveaux sujets (ex : opérations de prélèvement) afin de connaître et améliorer les pratiques de chacun et d'estimer la variabilité des opérations de prélèvements vis à vis de la variabilité de l'analyse.